{% if MARKER_ID %} {% endif %}

Nos experts

L’équipe de l’Institut Wilder est formée de passionnés possédant une expérience collective issue du monde entier. Notre équipe a la ferme volonté de rendre le monde meilleur pour toutes les espèces vivantes.

Notre direction


Dre Gráinne McCabe, Directrice en chef de la conservation

Le Dre Gráinne McCabe a rejoint l’Institut Wilder – Zoo de Calgary en mai 2023 en tant que directrice en chef de la conservation. Membre de la direction exécutive, elle est responsable du développement stratégique des translocations pour la conservation et des initiatives de conservation communautaire, du renforcement des liens avec les partenaires, ainsi que de la coordination de la recherche pour une vaste gamme de programmes internationaux dédiés à la sauvegarde des espèces menacées d’extinction. Dans ce rôle nouvellement créé, Gráinne est également chargée de fournir un leadership stratégique et de superviser le département de la conservation et de la science.

La carrière de Gráinne s’est déroulée à la fois dans les zoos et dans le milieu de la conservation. Plus récemment, elle a été responsable de la conservation pour la Bristol Zoological Society au Royaume-Uni, où elle a dirigé les travaux de conservation mondiaux dans 10 pays et six programmes universitaires. Elle apporte une grande expertise dans la conduite de transformations et des translocations en vue de toujours améliorer l’impact de la conservation.

Gráinne est membre du groupe spécialiste des primates de la SSC de l’UICN, ainsi que membre du comité consultatif régional de l’UICN BIOPAMA. Elle a obtenu son doctorat en Anthropologie écologique de l’Université du Texas à San Antonio et une maîtrise en primatologie de l’Université de Calgary.

Colleen Baird, Directrice des soins, de la santé et du bien-être des animaux

Colleen supervise les soins aux animaux et dirige l’équipe qui s’occupe du bien-être et de la santé des animaux au zoo, ainsi que des espèces en conservation au centre de conservation de la faune et au centre de biodiversité Archibald.

Depuis 30 ans, elle a développé une expertise respectée dans les soins aux animaux de toutes les tailles et de toutes les régions du monde, et ce, dans plusieurs zoos accrédités en Amérique du Nord. Originaire de Calgary, Colleen est titulaire d’un diplôme en sciences de l’Université Thompson et est fière de faire partie du travail de conservation réalisé localement et mondialement par le zoo et l’Institut Wilder.

Brandi Chuchman, Directeur associé, Conservation et opérations scientifiques

Brandi assure un leadership stratégique et opérationnel à l’équipe de Conservation et science de l’Institut Wilder, à travers les portefeuilles de translocation de conservation et de conservation communautaire. Elle travaille en étroite collaboration avec l’équipe des soins aux animaux, de la santé et du bien-être, ainsi qu’avec de nombreux autres intervenants et partenaires. Elle soutient, fournit des ressources, communique et met en œuvre le travail de conservation incroyable de notre équipe de scientifiques.

Brandi a plus de 20 ans d’expérience et une formation unique en écologie, en communication scientifique et en gestion opérationnelle de la recherche. Elle détient une maîtrise en Sciences en écologie comportementale de l’Université Simon Fraser, un baccalauréat en Écologie avec distinction de l’Université de Guelph, un diplôme d’études supérieures en Communication scientifique de l’Université Laurentienne, ainsi que des certificats en Rédaction créative et en leadership de l’Université de Calgary. Dans sa carrière, elle a touché à la recherche écologique dans les écosystèmes de la forêt boréale et marine, le développement et la direction de programmes pour des centres scientifiques et d’autres organisations de sensibilisation STEM, l’enseignement au premier cycle en Écologie et évolution en tant qu’instructrice vacataire dans des universités canadiennes, et finalement, la gestion de projets et d’opérations de programmes de recherche en ingénierie et en neurosciences. Bien que Brandi ait travaillé dans divers domaines STEM, sa première passion a toujours été la conservation de la faune

LinkedIn

Dr Doug Whiteside, Vétérinaire en chef et directeur de la santé animale

Depuis plus de 20 ans, Doug joue un rôle clé dans les soins apportés aux animaux et dans notre important travail de conservation. Il dirige les opérations du département de la santé animale et supervise les dossiers zoologiques et les relocalisations d’animaux. Il est également professeur associé en médecine de la conservation à la faculté de Médecine vétérinaire de l’Université de Calgary. Il a obtenu son doctorat en Médecine vétérinaire et son doctorat en Sciences vétérinaires (pathobiologie) au collège vétérinaire de l’Université de Guelph en Ontario.

Doug est un spécialiste de renommée internationale en médecine zoologique, un domaine qui rallie la conservation, l’écologie et la médecine vétérinaire. Sa recherche collaborative se concentre sur les interactions de la santé unique (One Health) à travers le prisme de la conservation, et sur les connaissances entre la faune sous soins humains et la faune en liberté, dans le but d’améliorer le bien-être et le succès des efforts de conservation. Il contribue régulièrement à la communauté scientifique par des présentations et des publications, et est rédacteur associé pour deux revues internationales – le Journal of Zoo and Wildlife Medicine et le Journal of Applied Animal Welfare Science.

Notre équipe de gestion

Dre Typhenn Brichieri-Colombi

Gestionnaire principal, Programmes de conservation

Depuis 2012, Typhenn travaille à l’Institut Wilder où elle gère des projets de conservation collaboratifs axés sur la communauté. Elle a une solide expérience en translocation de conservation et en conservation communautaire au sein de l’Institut. Typhenn est titulaire d’une maîtrise en Systèmes d’information géographique et d’un doctorat en Géographie de l’Université de Calgary. Son principal intérêt réside dans l’étude des liens complexes entre les humains et la faune dans le cadre de la conservation. Durant son passage à l’Institut Wilder, Typhenn a joué un rôle clé en fournissant une expertise technique et des conseils pour divers projets. Elle a notamment apporté un soutien précieux à plusieurs programmes : Lémuriens de Kianjavato et l’initiative de reforestation, Partenariat pour le bongo des montagnes au Kenya, Sanctuaire des hippopotames de la communauté de Wechiau, Zone protégée de la communauté de Avu Lagoon et Analyse prospective en conservation communautaire. Ses contributions couvrent des domaines variés comme la gestion des données, la cartographie, les publications, les collaborations et la planification stratégique.

Lea Randall

Gestionnaire principal, Programmes de conservation

Lea a plus de 10 ans d’expérience dans les transferts de conservation d’espèces en danger à l’Institut Wilder. Son rôle actuel consiste à superviser le développement et la mise en œuvre de la science et de l’action en matière de translocation pour la conservation afin de soutenir le rétablissement des espèces en péril. Les recherches de Lea portent principalement sur la génétique, la reproduction et la réintroduction des grenouilles léopards. Elle est titulaire d’une licence en biologie de l’université de Victoria et d’une maîtrise en écologie de l’université de Calgary. Avant d’occuper son poste actuel, Lea a travaillé comme technicienne de la faune et de l’habitat pour le ministère de l’Environnement du Yukon et NatureServe, où elle a acquis une expérience précieuse en travaillant avec diverses espèces. Lea contribue activement à de multiples organisations et comités dédiés à la conservation de la faune. Elle est membre de l’équipe de rétablissement de la grenouille léopard de la Colombie-Britannique, du sous-comité des amphibiens et des reptiles du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada, du groupe de spécialistes des amphibiens de la Commission de la sauvegarde des espèces de l’UICN et représente l’Institut Wilder à l’Assemblée des citoyens de l’UICN sur la biologie synthétique et la conservation de la nature. En outre, elle est vice-présidente du comité consultatif de BiodiverCity pour la ville de Calgary et présidente du groupe de travail sur l’élevage en captivité de la grenouille maculée de l’Oregon et de la grenouille léopard.

Anne-Marie Piasta

Responsable des opérations de conservation

Anne-Marie a rejoint l’Institut Wilder en juillet 2023 en tant que gestionnaire principale des opérations de conservation, couvrant les portefeuilles de translocation de conservation et de conservation communautaire. Elle travaille en étroite collaboration avec des partenaires et des collaborateurs, ainsi qu’avec divers départements et dirigeants du WICZ, afin d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies, en obtenant des résultats grâce à son sens aigu des affaires et à sa passion pour le développement des personnes et des programmes. Sa formation professionnelle repose sur une expérience et une expertise en matière de technique, d’exploitation, de leadership et de gestion dans les secteurs de l’environnement de l’industrie minière, de la construction civile et de la consultance. Elle est une directrice des opérations, une développeuse d’affaires et une gestionnaire de clientèle chevronnée, qui dirige avec succès des équipes pluridisciplinaires dans le cadre d’applications, de programmes et d’études réglementaires environnementales à multiples facettes, en collaboration avec diverses parties prenantes. Elle a l’esprit d’entreprise et établit des relations solides fondées sur la confiance et sur sa capacité à fournir des solutions sur mesure. La dynamique entre les personnes, l’environnement, la conservation et les besoins sociétaux a conduit Anne-Marie à obtenir un B.Sc. en sciences de la conservation et des études complètes sur la durabilité au Kenya (Université de l’Alberta) et une maîtrise en communications internationales et interculturelles (Université Royal Roads). Elle possède un certificat en gestion de projet (Mount Royal University), est membre de l’Alberta Institute of Agrologists et agronome professionnelle.

Notre équipe

Sienna Beaulieu

Technicien de terrain en conservation

Sienna mène et soutient le travail de terrain pour l’Institut Wilder, ce qui l’amène sur l’île de Vancouver, dans les montagnes Rocheuses et dans les prairies. Elle soutient les équipes de projet dans la gestion des données, la recherche documentaire, la rédaction de rapports et la planification de projets. Sienna est également la représentante de Conservation and Science au sein du comité de santé et de sécurité, où elle coordonne la santé et la sécurité de l’équipe. Sienna est titulaire d’une licence en biologie de l’Université de Winnipeg, avec une spécialisation en écologie. Elle a publié des recherches sur le comportement et le succès reproductif des écureuils terrestres et a participé à des études sur le comportement des ours polaires. Elle a étudié les oiseaux, les amphibiens, les insectes, les mammifères, la végétation et le sol au Manitoba, en Ontario, en Alberta et au Mexique. Sienna a une grande passion pour la conservation de la faune et passe son temps libre à faire de la randonnée et à observer les oiseaux.

Dr. Christie

Dr. Diana Christie

Gestionnaire du programme de conservation

Diana dirige le programme sur la grue blanche à l’Institut Wilder et se passionne pour la protection de la faune et des espaces sauvages en danger. Elle a obtenu une maîtrise et un doctorat en anthropologie biologique, écologie et évolution à l’université de l’Oregon, aux États-Unis, et possède plus de 12 ans d’expérience de recherche en laboratoire et sur le terrain à Porto Rico, en Afrique du Sud et au Ghana. Ses recherches doctorales ont porté sur le développement, les comportements de reproduction coopérative et les microbiomes intestinaux des singes colobes en danger critique d’extinction dans le centre du Ghana, où elle a travaillé en étroite collaboration avec une organisation de protection de la nature gérée par la communauté. Diana possède une expérience de recherche auprès de divers primates non humains sauvages et captifs, de populations humaines et d’animaux de zoo en captivité. Elle souhaite mettre ses compétences et ses connaissances au service de la préservation de la biodiversité par le biais de pratiques de conservation équitables.

Dylan Cole

Analyste de recherche

Dylan soutient l’équipe dans l’analyse statistique, l’interprétation des résultats et la création de graphiques. Il effectue des recherches bibliographiques et aide à la rédaction de rapports techniques, tout en fournissant des conseils pour la conception d’études. Il a obtenu son B.Sc. en biologie de l’Université de Calgary et son M.Sc. en physiologie animale de l’Université de l’Alberta. Son mémoire visait à comprendre la physiologie des aiguillats après des changements de salinité environnementale en utilisant le séquençage de nouvelle génération. Il a précédemment été éducateur en sciences en plein air à l’Institut RiverWatch, assistant de recherche examinant les interactions entre les plantes et les pollinisateurs à l’Université de Calgary, puis biologiste de terrain effectuant des enquêtes avec tuba pour les poissons en période de frai dans le secteur du conseil.

Linkedin Icon

Amelia (Millie) Coleing

Gestionnaire du programme de conservation

Millie dirige le programme sur le tétras des armoises à l’Institut Wilder. Elle a travaillé sur le programme à divers titres depuis 2017. Elle a obtenu sa maîtrise en conservation de la biodiversité à l’Université d’Exeter au Royaume-Uni et possède plus de 10 ans d’expérience de terrain et de recherche au Royaume-Uni, au Cap-Vert, en Nouvelle-Zélande, en Australie et au Canada. Ses recherches de maîtrise ont porté sur l’évaluation de la biodiversité de deux sites en vue d’une demande de site RAMSAR sur l’île de Maio, au Cap-Vert. Elle a une expérience de la recherche et de l’étude de divers taxons, notamment les oiseaux, les chauves-souris, les amphibiens, les reptiles, les marsupiaux, les mammifères marins et terrestres, les insectes et les plantes.

Linkedin Icon

Graham Dixon-MacCallum

Écologiste des populations

Graham dirige notre programme Chevêche des terriers. Son travail implique la coordination avec les gouvernements fédéral et provincial, les éleveurs locaux, les étudiants diplômés, et plusieurs départements au sein de l’Institut Wilder. Graham a également étudié le comportement antiprédateur de la population d’élevage de marmottes de l’île de Vancouver. Il a obtenu un B.Sc. en biologie de l’Université Acadia. Son intérêt pour les reptiles l’a amené à poursuivre un M.Sc. en biologie à l’Université de Victoria, où il a étudié l’écologie des habitats des couleuvres à collier dans les parcs urbains. Graham a travaillé sur une grande variété d’espèces au Canada, au Costa Rica, au Pérou et au Gabon.

Linkedin Icon

Nafeesa Esmail

Conseillère en recherche et stratégie de conservation

Inspirée par la faune, Nafeesa a obtenu un B.Sc. en zoologie appliquée de l’Université McGill avant de compléter un M.Sc. en sciences de la conservation à l’Imperial College de Londres. Elle est passionnée par les solutions qui profitent autant à la nature qu’aux humains. Nafeesa s’intéresse à l’élaboration de politiques et de décisions fondées sur des preuves (en analyse prospective), ainsi qu’aux stratégies de conservation durables et efficaces, en débloquant notamment des opportunités entrepreneuriales. Quelques-uns de ses autres projets incluent l’agriculture favorable à la biodiversité en Ouganda ; les zones marines gérées localement au Kenya, en Tanzanie et au Mozambique ; le commerce mondial illégal de la faune ; les conflits entre les humains et la faune en Zambie. Nafeesa est membre du programme Women for the Environment Africa, membre de l’EAGL kényan, membre de l’UICN WCPA et boursière du programme Ideas2Impact de l’Oxford Saïd Business School.

Linkedin Icon

Donnell Gasbarrini

Gestionnaire du programme de conservation, Est du Canada

Donnell envisage un monde avec une intégrité écologique et culturelle et s’efforce de mettre en œuvre, d’évaluer et d’améliorer les stratégies de conservation afin de tendre vers cette réalité. Elle apporte plus de 10 ans d’expérience en matière de conservation, à la fois in situ et ex situ, par le biais de la recherche écologique sur le terrain, de la science communautaire, de la sensibilisation et de la réhabilitation de la faune. Donnell s’intéresse vivement à la création, à la réparation et au maintien de partenariats afin de maximiser l’impact et d’atteindre des objectifs communs. Bien qu’elle se soit concentrée sur les reptiles et les amphibiens de l’Ontario, la priorité de Donnell est de préparer le terrain pour étendre l’impact de l’Institut Wilder sur la conservation à tous les groupes taxonomiques de l’Est du Canada. Donnell fait partie de plusieurs équipes de rétablissement et de mise en œuvre d’espèces en péril au Canada. Elle est titulaire d’une licence de l’université de Guelph et d’une maîtrise de l’université Laurentienne.

Dr. James Glasier

Écologiste des populations

James dirige le projet de rétablissement du papillon porte-queue demi-lune à Waterton Lakes National Park. Il étudie l’histoire naturelle et la répartition de ce papillon en voie de disparition, afin que les générations futures puissent l’observer et en profiter. Passionné par la découverte scientifique, James a obtenu un B.Sc. en paléontologie et un M.Sc. en biologie de la conservation de l’Université d’Edmonton. Désirant en apprendre plus, il s’est ensuite rendu en Australie pour mener un doctorat en biologie à l’Université de New South Wales, où il s’est concentré sur les fourmis et l’écologie des insectes. De retour au Canada, il a axé ses études sur la biodiversité, la conservation et les interactions biologiques.

Linkedin Icon

Laura Keating

Analyste en décisions de conservation

Laura fournit un soutien à la prise de décisions en matière de conservation à l’Institut Wilder. Elle est titulaire d’un B.Sc. en sciences de l’environnement et en biologie de l’Université Queen’s, ainsi que d’un M.Sc. en modélisation mathématique et en calcul scientifique de l’Université d’Oxford. Bien que son rôle soit maintenant axé sur l’analyse des décisions, elle a également travaillé par le passé en tant qu’analyste de données en conservation. Avant de rejoindre l’Institut Wilder, Laura a travaillé en stratégie environnementale et corporative. Elle est une praticienne certifiée auprès de la Society of Decision Professionals et est passionnée par l’utilisation de l’analyse des décisions pour éclairer les travaux de conservation.

Linkedin Icon

Llewellyn Haines

Coordinateur, logistique de conservation sur le terrain

Llewellyn coordonne les travaux sur le terrain de nos projets de translocation de conservation. Il fait notamment la capture des marmottes de l’île de Vancouver, la surveillance des chiens de prairie à queue noire et l’évaluation de leur habitat, le radiopistage des Tétras des armoises récemment relâchés dans le sud de la Saskatchewan et de l’Alberta, le recensement des grenouilles léopard du Nord et des papillons porte-queue demi-lune, et il participe à l’installation de terriers artificiels pour les chevêches des terriers dans le sud de l’Alberta. Avant de rejoindre l’Institut Wilder en 2017, Llewellyn a obtenu un B.Sc. en biologie de l’environnement à l’Université Memorial. Il a également participé à la recherche sur les écureuils terrestres en Alberta, mené des enquêtes sur les insectes nuisibles pour l’agriculture en Suisse et en Ontario, et passé deux ans en conseil environnemental en Ontario.

Lacey Hébert

Associée de recherche en conservation

Lacey a obtenu son diplôme en technologie de l’environnement au Collège Vanier et son B.Sc. en biologie de la faune à l’Université McGill. Lacey a participé à plusieurs projets de conservation sur les loups du parc provincial d’Algonquin, ainsi que les coyotes et les cerfs mulets du Nevada. Lacey a rejoint l’Institut Wilder en 2013, occupant divers rôles tels que technicienne de terrain en conservation et technicienne pour le renard véloce. Elle a aussi été technicienne principale sur le terrain, et a travaillé sur plusieurs programmes canadiens dont ceux du Tétras des armoises, les renards véloces, les grenouilles léopard du Nord, les chiens de prairie à queue noire et les putois à pieds noirs. Dans son rôle actuel d’associée de recherche, Lacey soutient les projets liés aux chevêches des terriers et aux papillons porte-queue demi-lune, ce qui comprend la direction des opérations sur le terrain pour les chevêches des terriers au printemps et en été, puis la fourniture de soutien pour la recherche et le travail de bureau pour les deux projets en automne et en hiver.

Linkedin Icon

Jill Hockaday

Spécialiste en recherche en conservation

Jill a commencé à travailler à l’Institut Wilder en 2008. Elle partage nos travaux de conservation avec le public externe, en mettant l’accent sur la narration visuelle. À travers la photographie, le film et d’autres outils créatifs, elle vise à susciter la curiosité, offrir de nouvelles perspectives et sensibiliser les gens à la conservation de la faune et à la conservation communautaire. Jill est également l’officière des communications pour le groupe d’experts en translocation de conservation de l’UICN, où elle dirige les communications et coordonne la formation en ligne. Elle détient un B.Sc. en géographie de l’Université de Calgary et a ensuite travaillé en communication environnementale avant de se joindre à notre organisation.

Linkedin Icon

Dr. Mary Liao

Conseillère principale en conservation communautaire

Forte de sa vaste expérience, Mary nous conseille sur la formalisation de nos partenariats et sur la gestion de ceux en conservation communautaire au Ghana. Elle a obtenu son M.Sc. avec une spécialisation en géographie féministe et en réfugiés environnementaux dans le contexte du marché informel à Khartoum, au Soudan. Elle a ensuite poursuivi son doctorat à l’Université de Loughborough, au Royaume-Uni, en s’intéressant au rôle de la spiritualité dans le développement international, en particulier dans le domaine des ressources en eau en Namibie. Mary s’investit depuis plus de 20 ans en développement international, mettant l’accent sur le genre et l’inclusion sociale. Elle a été ancienne professeure adjointe associée au département d’anthropologie de la faculté des arts de l’Université de Calgary, où elle œuvrait dans le programme d’études en développement.

Linkedin Icon

Jasmine Louste-Fillion

Associée de recherche en conservation

Jasmine travaille sur le projet de réintroduction de la grenouille léopard du Nord. Son rôle comprend la planification et la gestion de la collecte et de l’analyse de données, ainsi que la synthèse des conclusions de la saison sur le terrain. Jasmine a obtenu son B.Sc. et sa M.Sc. en biologie à l’Université Laurentienne à Sudbury, en Ontario, où elle a étudié la récupération du touladi dans les lacs endommagés par l’acidité. Elle a travaillé avec des organismes gouvernementaux, universitaires et à but non lucratif, et possède 7 ans d’expérience sur le terrain et en laboratoire dans la surveillance aquatique et semiaquatique. Jasmine a travaillé en étroite collaboration avec divers taxons, dont les poissons, le zooplancton, les macroinvertébrés aquatiques et les amphibiens.

Robinson Orume

Conseiller principal en conservation communautaire

Passionné de gestion de la faune basée sur la communauté, Robinson soutient notre portefeuille de conservation communautaire. Il est titulaire de diplômes en sciences de la conservation (M.Sc. en gestion des aires protégées, Université James Cook en Australie, et B.Sc. en sciences de l’environnement du Cameroun). Il a également obtenu un diplôme d’études supérieures en conservation de la faune de l’Université d’Oxford et un certificat d’études supérieures en technologie de gestion des écosystèmes au Collège Fleming à Lindsay en Ontario. Ayant travaillé plus de 15 ans à l’international dans la conservation communautaire, il a occupé divers rôles, dont celui de garde forestier dans la forêt tropicale humide du Cameroun, puis celui de biologiste en gestion de la faune auprès de la Commission de gestion de la faune du Nunavut à Iqaluit.

Dr. Adriana Pastor

Vétérinaire associée

Adriana est à la fois notre vétérinaire associée et professeure adjointe à la faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Calgary. Après avoir obtenu son baccalauréat en sciences biologiques de l’Université McGill, elle a poursuivi avec un doctorat en médecine vétérinaire, suivi d’un doctorat en sciences Vétérinaires (médecine zoo et pathologie) au Collège vétérinaire de l’Ontario de l’Université de Guelph. Ses recherches se sont concentrées sur l’étude de la coccidiose intestinale chez le putois à pieds noirs, une espèce emblématique d’Amérique du Nord en danger, dans le but de développer un vaccin. Ses domaines de recherche englobent la médecine de la conservation, la santé mondiale et les maladies infectieuses émergentes. Elle contribue activement à la communauté scientifique par des présentations et des publications. Forte de plus de dix ans d’expérience en médecine zoologique au sein de plusieurs zoos accrédités en Amérique du Nord, Adriana est passionnée par la diversité de la faune et milite pour la survie des espèces en danger à travers le monde. Elle est également membre du comité du bien-être, de l’éthique et de la recherche de l’Institut Wilder.

Allison Scovil

Associée de liaison en conservation

Allison travaille à rendre nos projets intéressants pour un public varié. Elle a une expérience en communication scientifique dans des environnements d’apprentissage informels, visant à intéresser les gens pour la protection de la nature. Elle a obtenu un B.Sc. en biologie de la faune à l’Université du Nouveau-Brunswick et a parcouru les forêts canadiennes, étudiant les plantes et cherchant des espèces rares. Grâce au programme Best of Banff Science Communications, elle a appris des meilleurs communicateurs scientifiques mondiaux et est motivée à engager les communautés dans la science et la conservation.

Linkedin Icon

Dre Donna Sheppard

Gestionnaire du programme de conservation

Vivant au Kenya, Donna dirige notre collaboration de longue date avec la Rhino Ark Kenya Charitable Trust, travaillant dans les forêts des hautes terres pour protéger le bongo des montagnes, une antilope en grave danger. De 2004 à 2014, elle était basée au Ghana, supervisant notre partenariat avec le Sanctuaire des hippopotames de la communauté de Wechiau. Passionnée par le lien direct avec les populations locales dans les communautés où nous agissons, elle explore comment elles peuvent tirer des avantages concrets de la préservation. Elle guide des jeunes scientifiques universitaires dans la conservation pratique et la recherche. Donna a un doctorat en études rurales et conception environnementale de l’Université de Guelph (où elle a étudié les valeurs de conservation dans les forêts sacrées basées sur les croyances) et un baccalauréat en anthropologie physique de l’Université de Calgary.

Linkedin Icon

Rebecca Stanton

Gestionnaire du programme de conservation

Depuis près de cinq ans, Rebecca travaille sur le programme de la grenouille léopard du Nord et supervise actuellement les activités de recherche et de réintroduction en Colombie-Britannique. Elle a obtenu un B.Sc. en biologie à l’Université Wilkes et une M.Sc. en biologie à l’Université de Saskatchewan. Elle possède plus de dix ans d’expérience de recherche sur le terrain aux États-Unis, au Costa Rica et au Canada, collaborant avec des gouvernements, des universités, des cabinets de conseil privés et des organisations sans but lucratif. Elle est aussi compétente dans le baguage et la mesure de plus de 100 espèces d’oiseaux, ainsi que dans la réalisation d’enquêtes pour divers taxons, y compris les oiseaux des prairies et des forêts boréales, les kangourous-rats et les rapaces, serpents et amphibiens sensibles.

Linkedin Icon

Jessica Steiner

Conseillère principale en réseautage pour la conservation

Avec plus de 15 ans d’expérience à diriger des projets complexes pour les espèces en danger au Canada, Jessica a rejoint notre équipe pour développer nos collaborations nationales et créer un réseau d’organisations engagées dans les translocations pour la conservation à travers le pays. Elle a obtenu un B.Sc. en zoologie de l’Université de Guelph, une M.A.Sc. en santé de la faune et gestion des populations de l’Université de Sydney en Australie, et détient un PGDip en gestion des espèces en danger de l’Université de Kent/Durrell Wildlife Conservation Trust International Training Centre au Royaume-Uni. Elle a également travaillé avec plusieurs équipes de rétablissement pour les espèces en danger au Canada. Jessica est membre du groupe spécialiste de la planification de la conservation (CPSG) de la SSC de l’IUCN et est cofondatrice et coanimatrice de leur centre régional de ressources au Canada.

Tara Stephens

Écologiste des populations

Tara dirige le projet canadien de recherche sur l’écosystème des chiens de prairie en collaboration avec Parcs Canada, adoptant une approche écosystémique pour la récupération des putois à pieds noirs au pays. Tara a obtenu un B.Sc. à l’Université de Guelph et un diplôme avancé en systèmes d’information géographique au Centre for Geographic Sciences. Pour sa M.Sc., elle a étudié l’habitat et la dynamique des populations de chiens de prairie à queue noire à l’Université de Calgary. Tara est membre du réseau de conservation des grandes plaines et du sous-comité de conservation des putois à pieds noirs de l’USFWS.

Linkedin Icon

Juanita Stone

Analyste financier de la conservation

Juanita gère les finances de l’Institut Wilder pour assurer une utilisation judicieuse des ressources et des rapports transparents. En collaboration avec l’équipe, elle aide à cerner les besoins actuels et futurs en ressources pour tous les programmes de conservation. Juanita est titulaire d’une certification CPA et détient plus de 20 ans d’expérience. Avant de rejoindre notre organisation, Juanita a occupé divers postes qui lui ont permis d’acquérir des connaissances en finances, en relations avec la clientèle et en gestion de projets. Toujours passionnée par la nature, elle était enthousiaste à l’idée de rejoindre une équipe aussi dévouée.

Kelly Swan

Écologiste des populations par intérim

Kelly a rejoint l’Institut Wilder en 2012 et a depuis occupé divers rôles, dont technicienne de terrain, chercheuse associée et écologiste des populations. Elle a obtenu un B.Sc. en zoologie à l’Université de Toronto, une M.Sc. en biologie à l’Université de Victoria, et possède plus de 18 ans d’expérience dans la recherche sur la faune pour des organismes gouvernementaux, à but non lucratif et universitaires. En tant que chercheuse associée, Kelly soutient divers projets de l’Institut Wilder. Actuellement, elle passe cinq mois par an dans les montagnes de l’île de Vancouver, collectant des données sur les marmottes en danger critique d’extinction. Les sept autres mois, elle fournit un soutien en rédaction et en recherche pour le programme canadien de recherche sur l’écosystème des chiens de prairie.